Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Pour la démocratie et la République sociale, blog du Manifeste "Citoyens en mouvement" blog créé le 10 mai 2006

Une soirée régionale et creilloise

Débat Caroline Cayeux - Maxime Gremetz et soutien aux sans-papiers

Avec 200 personnes présentes, la salle du cinéma théâtre était trop petite mardi soir au point que de nombreuses personnes ont suivi debout le premier grand débat de la campagne des élections régionales. D'un côté le député communiste, Maxime Gremetz et de l'autre Caroline Cayeux, maire de Beauvais.
Le public a été passionné par ce débat qui a abordé les grandes questions qui touchent à la vie des Picards que ce soient sur les grands projets comme le 3ème aéroport ou le canal seine-nord, les subventions publiques aux multinationales, le développement économique et l'emploi, la formation, ou encore l'état des finances de la région après les révélations de la cour des comptes. Le débat a été non seulement franc et courtois, mais l'on a pu assister à un échange sérieux et argumenté animé par des journalistes du Courrier Picard et de Oise-Hebdo. On a même vu un Maxime Gremetz en pleine forme parler des grands hommes de la terre Picarde faire remarquer à Madame Cayeux que contrairement à ce qu'elle pensait Jules Verne n'était pas natif de Picardie ou encore non sans malice les deux adversaires échanger brièvement quelques mots en Picard. La salle a été conquise par cette forme de débat comme il en existait autrefois les participants  applaudissant à tout rompre tour à tour la chef de file de l'UMP ou le député communiste. Un vrai débat démocratique où chacun a pu exposer ses arguments afin que les citoyens se fassent leur propre opinion.

Sur le coup des 23h30, Maxime Gremetz s'est ensuite rendu accompagné de Jean-Paul Legrand,  Fadhila Kezzoul, Habib Abba-Sidick,  Habib Kchok tous les quatre maires-adjoints de Creil et Djamel Benkherouf, maire-adjoint de Nogent sur Oise dans les locaux de l'agence d'intérim occupée par les travailleurs sans papier. Le député a été très chaleureusement reçu et a apporté son total soutien à ces travailleurs pour qu'on leur délivre des papiers. A défaut de vrais papiers, le député leur a remis symboliquement  une copie de sa carte de député. Il leur a offert également une copie du manuscrit de "La Marseillaise" de Rouget de l'Isle. Toute l'assemblée composée d'une soixantaine de travailleurs  et les élus a entonné la Marseillaise sous les applaudissements fraternels et dans une ambiance extrêmement chaleureuse traduisant la solidarité active avec la juste lutte de ces travailleurs surexploités
pour obtenir enfin leur régularisation. Formidable moment d'espoir et de dignité !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog