Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Pour la démocratie et la République sociale, blog du Manifeste "Citoyens en mouvement" blog créé le 10 mai 2006

Solidarité avec la classe ouvrière grecque !

Vive la mobilisation du peuple grec ! A bas le plan Merkel-Sarko-Papandréou !

 

aperg3-copie-1.jpegDes centaines de milliers de travailleurs se sont mobilisés ce 1er mai en Grèce. Ils poursuivent les journées d'action et de grève contre le plan capitaliste du gouvernement qui veut leur imposer un recul social considérable.

Selon l'AFP des incidents ont éclaté entre jeunes et forces anti-émeutes en marge des défilés à Athènes ainsi qu'à Salonique, la grande ville du nord, où la mobilisation est très forte .

 

 L'accord négocié par l'Union européenne, le Fonds monétaire international et la Grèce, permettant le déblocage de 100 à 120 milliards d'euros sur trois ans pour aider le pays à faire face à une dette colossale, doit être annoncé dimanche à Athènes.

Mais les forces capitalistes et les dirigeants européens exigent  en contrepartie du gouvernement grec de nouvelles mesures d'économie draconiennes, par avance dénoncées par les syndicats, qui annoncent une grève générale le 5 mai dans le public et le privé.

"C'est l'attaque la plus grave contre les travailleurs depuis des siècles. Ils veulent un retour au 19ème siècle", s'indignait Ericos Finalis, un imprimeur venu manifester. "Cela ne va pas être une bataille mais une guerre qui va durer pendant des mois, ou même des années". (propos recueillis par l'AFP)

"Aucun sacrifice, la ploutocratie doit payer pour la crise", proclamait une banderole du front syndical communiste (Pame), dont plusieurs milliers de militants, sous des drapeaux et ballons rouges, étaient rassemblés sur la place Syntagma, dans le centre d'Athènes. Le Pame joue un rôle de premeir plan dans la mobilisation des salariés notamment grâce à l'implantation d'un Parti communiste (KKE) sur des bases de classes dans des entreprises et les milieux populaires. Le KKE n' a jamais renoncé contrairement à d'autres PC européens à la lutte pour une transformation révolutionnaire.

Face à la gravité de la crise, à la menace d'une contagion à d'autres pays  de la zone euro et au risque d'un défaut de paiement de la Grèce, Sarkozy  et la chancelière allemande Angela Merkel très inquiets pour les intérêts capitalistes ont réaffirmé samedi leur détermination commune à "agir vite" pour mettre en oeuvre le plan de soutien financier à Athènes autrement dit pour  tenter de régler au plus vite l'étouffement de la révolte sociale afin qu'elle ne s'étende pas en Europe.

Leur  plan prévoit le déblocage de 45 milliards d'euros la première année. Selon la ministre française de l'Economie Christine Lagarde, il atteint 100 à 120 milliards d'euros sur trois ans.

La catastrophe sociale et économique  qu'implique ce plan va se traduire par de fortes coupes salariales envisagées, dont la suppression des 13e et 14e mois de salaire, et la réforme annoncée des retraites.

Le Premier ministre socialiste Georges Papandréou a invoqué vendredi la "survie de la nation" pour justifier des économies "nécessaires" et  en bon serviteur du capitalisme tente de faire accepter à ses concitoyens de nouveaux sacrifices.

 

Plus que jamais, luttons pour l'Europe des peuples ! Soyons solidaires de la lutte  des salariés grecs. Faisons monter dans toute l'Europe l'exigence d'en finir avec le capitalisme qui nous jette dans la pauvreté,  prépare nos tombres, du sang et des larmes. Organisons l'offensive populaire  pour que l'argent aille à l'emploi, la formation, la santé, l'éducation. Construisons une société débarassée de la domination du capital.

 

 Photo : la jeunesse grecque fortement mobilisée participe aussi aux manifestations du front syndical animé par les communistes du KKE (PAME)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog