Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Le tourisme et l'économie fluviales, pour le développement de Creil et de sa région

Développer le fluvial, une nécessité

 

 

Je publie ci-dessous l'article du Parisien de ce jour à propos du tourisme fluvial. Les idées que je défends avec d'autres pour la promotion du fluvial sont en train de gagner du terrain alors qu'au départ cela ne coulait pas de source. Depuis plusieurs mois dans le cadre associatif mais aussi comme maire-adjoint de Creil, j'interviens régulièrement pour démontrer la pertinence du développement fluvial. La municipalité de Creil est favorable à ce développement et Jean-Claude Villemain, le maire, entend promouvoir la réalisation du projet de port de plaisance (voir deuxième article)

 

 

Le grand retour des croisières fluviales

La création du canal Seine-Nord Europe donne des idées aux agglomérations du département. Elles veulent relancer le tourisme fluvial qui a presque disparu aujourd’hui.

MEHDI PFEIFFER | Publié le 02.08.2011, 07h00

Les villes du département qui bordent l’Oise souhaitent développer les croisières sur la rivière. Ce serait le retour du tourisme fluvial, qui fonctionne déjà très bien dans le Val-d’Oise.

Les villes du département qui bordent l’Oise souhaitent développer les croisières sur la rivière. Ce serait le retour du tourisme fluvial, qui fonctionne déjà très bien dans le Val-d’Oise. | (LP/OLIVIER SUREAU.)


 


   

«Le Compiègne », « le Coche d’eau », « le Fœhn »… Que sont devenues les péniches qui voguaient sur l’Oise, il y a encore une dizaine d’années, pour mener en balade les touristes au fil de l’eau? Toutes ont définitivement quitté le département pour naviguer à Paris sur la Seine. « Jusqu’en 2002, des péniches transportaient des touristes sur l’Oise.

Mais c’était compliqué à mettre en place », reconnaît Laurence Francart, responsable de l’office de tourisme de Compiègne.

Dans le Val-d’Oise, ces croisières sont toujours d’actualité. Au départ de Pontoise, à bord de « l’Eldorado », une péniche accostée au quai Bucherelle, les touristes découvrent le département autrement tous les dimanches. Quatre parcours sont proposés avec la découverte de Pontoise et du monde de Camille Pissaro, L’Isle-Adam, Cergy et enfin un parcours axé sur Vincent Van-Gogh à Auvers-sur-Oise.

Identifier les potentialités

Le département de l’Oise semble redécouvrir sa rivière et souhaite profiter de la mise à grand gabarit du canal Seine-Nord, qui va relier le bassin de la Seine au nord de l’Europe, pour relancer le tourisme fluvial. Les agglomérations de Compiègne, Creil et Nogent-sur-Oise espèrent, entre autres, capter les touristes susceptibles de naviguer entre Paris et le Benelux, et remettre ainsi la rivière Oise au cœur du département.

L’ARC (Agglomération de la région de Compiègne) semble être la plus en pointe et vient de lancer une consultation afin d’identifier les potentialités liées au tourisme fluvial. « L’objectif est de réaliser les aménagements techniques nécessaires pour l’accueil de ces touristes de plaisance et des paquebots fluviaux, et de mettre en place des produits touristiques associés », souligne Jean-Pierre Leboeuf, vice-président de l’ARC chargé du tourisme. Des études sont également en cours pour l’ouverture du palais impérial de Compiègne vers la rivière et la valorisation des bords de l’Oise entre le pont de Solferino et la place du 5e-Régiment-de-Dragons. Enfin, une réflexion est engagée depuis un an pour mettre en place une liaison fluviale pour les touristes entre Compiègne et la Cité des bateliers, à Longueil-Annel.

« Oise Tourisme vient justement de créer un groupe pour que les différentes agglomérations du département travaillent sur des projets communs », précise Laurence Francart. Des efforts qui pourraient permettre aux croisières de renaître dans le département dès l’an prochain.

 

Creil voudrait accueillir 80 bateaux

 

   



   

Atteindre la Belgique par la rivière Oise, la Bourgogne via Paris ou encore l’Est en passant par la Marne : c’est l’ambitieux projet qui plane depuis quelque mois au-dessus du site de l’ancienne usine Vieille-Montagne, à Creil. Faute de structures d’accueil, les plaisanciers ne font que passer dans le sud de l’Oise, mais l’idée de réaliser à Creil un port de plaisance fait son chemin.


Jean-Claude Villemain, maire PS de Creil, n’oublie pas le potentiel touristique exceptionnel du département qui se conjuguerait à merveille avec une randonnée fluviale. L’élu, qui parle même d’« écoport urbain », imagine tirer du futur équipement un site d’animation, mais également un moteur économique local à travers toute une série de services aux plaisanciers.

Le maire, qui a déjà fait part de son rêve au préfet l’an dernier sur place, entrevoit la possibilité de recevoir jusqu’à 80 bateaux, de bâtir jusqu’à 180 logements et même d’édifier un hôtel. Mais auparavant, la ville devra acquérir les parcelles concernées, lesquelles, souillées au fil des années par des métaux divers, devront évidemment avoir été dépolluées…

 

Le Parisien

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog