Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Ils nous volent !

Finances publiques, l'Etat poursuit son racket sur les collectivités !

 

J'entends encore mon camarade Habib Abba-Sidick (Colère et Espoir) lors d'un dernier conseil communautaire du 12 novembre dernier qui mettait en garde les élus sur leur vote qui accordait le crédit au gouvernement d' un amendement dans la loi de finances 2011 pour sauvegarder la politique d'abattement fiscale pour les ménages, et ce simplement sur la déclaration d'intention d'un ministre. J'ajoutai pour ma part que dans le cadre de la politique de réduction des dépenses publiques, le pouvoir d'Etat visait à en finir avec la démocratie, à tarir les financements pour nos collectivités. La réalité confirme ce que nous avions prévu. En effet, j'apprends par la presse, ce mardi, que pour l’ensemble du Bassin creillois, c’est une diminution de 21,7% de l’enveloppe par rapport à 2010 qui a été annoncée par le sous-préfet pour les crédits destinés à la politique de la ville. Avec mes camarades, c'est exactement ce que nous expliquons sans relâche depuis des mois à nos collègues élus : le capitalisme prédateur a décidé d'en finir avec l'action pour le développement de nos communes, car ce qui n'est pas donné à nos collectivités va indirectement alimenter le capital des grandes entreprises, multinationales pour la plupart, ou bien correspond à des exonérations fiscales accordées largement aux capitalistes et qui ne tombent donc plus dans les caisses de l'Etat. Toutes les lois votées ces derniers mois vont en ce sens, priver les populations d'avoir des communes autonomes et fortes qui participent au développement et transférer  les richesses créées par les travailleurs vers le capital. Le racket n'est pas fini, les prédateurs poursuivront l'ignoble besogne car le système en demande toujours plus pour renflouer les dividendes capitalistes.  Tant que le système capitaliste ne sera pas remis en cause par une mobilisation politique de toutes ses victimes, tant que ne sera pas engagé un profond  processus démocratique et  révolutionnaire dont les citoyens soient totalement  les maîtres totalement,  cette politique de réduction des dépenses publiques menée par quelque gouvernement que ce soit,  entrainera des destructions massives d'emploi, une casse sociale généralisée qui est délibérément organisée pour tenter d'affaiblir les forces populaires. Elle sèmera le malheur car le capitalisme n'est pas en capacité de répondre aux problèmes de l'Humanité, il est devenu l'étau insupportable d'une société qui aspire à plus de démocratie, de liberté et de justice. Nous ne cesserons de le dire, de l'expliquer c'est à un soulèvement démocratique et populaire contre la prédation capitaliste auquel il faut se préparer. Nous consacrons nos forces à ce combat.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog