Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Pour la démocratie et la République sociale, blog du Manifeste "Citoyens en mouvement" blog créé le 10 mai 2006

Election Présidentielle

Pour qui voter à l'élection  présidentielle ?

 

Comme de très nombreux citoyens je m'interroge : pour qui vais-je voter à l'élection présidenteille ? Si il est acquis que j'irai voter dès le premier tour, je réfléchis : irai-je voter blanc ou bien irai-je voter pour un candidat qui sera alors assurément un candidat de gauche. Tout dépendra du débat qui pour l'instant n'est absolument pas à la hauteur des enjeux.

J'ai à maintes reprises dit ici le caractère dangereux pour la démocratie du contenu d'une telle élection qui donne bien trop de pouvoir à un seul homme et je me prononce pour une 6ème république qui en finisse avec ce pouvoir personnel.

Assurément je voterai aussi au second tour pour le candidat de gauche mais sans aucune illusion. Car il est urgent pour chacun d'entre nous d'exercer son esprit critique et de ne prêter aucun crédit aux discours qui expliquent qu'on va changer de politique, qu'il est possible de réguler le capitalisme, ou encore à tous les discours qui divisent le peuple, qui opposent les français aux immigrés, qui prônent la force sur le droit et la démocratie.

Au contraire ce qui doit émerger dans cette campagne, ce qui doit même surgir c'est l'expression des gens, la parole des citoyens, l'expression de toutes les catégories, celle de leurs espérances et de leurs luttes et que s'élabore à travers cette expression une conscience d'action citoyenne, d'interventions pour rompre avec le système afin de  construire une société réellement démocratique.

L'élection présidentielle n'est qu'un moment d'un combat beaucoup plus vaste pour transformer la société ce qui ne sera possible non pas avec l'élection d'un président, même le plus démocrate qui soit, mais avec l'intervention politique permanente et consciente d'un peuple uni sur des objectifs radicalement opposés à ceux qui guident les forces de l'argent qui dominent le pays ajourd'hui.

 

Comme de nombreux citoyens, j'aimerais être sollicité pour que l'on écoute ce que j'ai à dire, mais jusqu'à présent aucun parti politique, aucune organisation ne l'a fait. Si l'on nous propose de suivre une bannière, un leader, et d'adhérer à des appareils politiques qui fonctionnent pour eux-mêmes, il n'en est pas question. Avec de nombreux citoyens, je refuse tout suivisme et je m'indigne de voir la façon dont est engagée cette campagne électorale.

 

Qu'attendent ceux qui se disent à l'écoute des gens et qui prétendent transformer la société pour venir vers les citoyens et les écouter vraiment. Elu de la population, responsable d'une association de développement économique, je suis prêt pour ma part à intervenir dans toute assemblée ou meeting politique où l'on invitera les gens à  vraiment débattre, or trop souvent les débats sont réglés d'avance, la parole est longuement donnée aux dirigeants de partis, aux candidats et trop peu voire jamais aux citoyens. Et quand cette parole est donnée elle l'est dans des modalités différentes selon que vous faites partie des élites politiques ou que vous êtes un simple citoyen. Enfin il est rarement tenu compte de cette parole : j'attends de voir si notamment dans le cadre de la présidentielle comme des législatives, les partis politiques me donneront la parole pour écouter ce que j'ai à dire à propos de l'économie fluviale et plus largement sur les propositions démocratiques que je défends pour une nouvelle stratégie territoriale Quelle organisation politique  me  permettra de m'exprimer librement sans que l'on me  demande dêtre un béni-oui-oui ou un suiviste de candidat donc dans des conditions d'échanges et de partage de la réflexion. Qui osera le faire ?

 

J'appelle les citoyens par conséquent à s'exprimer partout où ils pourront le faire mais en exigeant que  leur parole soit effectivement écoutée c'est à dire que soient créées les conditions de cette écoute et non sous la forme classique et dépassée de ceux qui savent (les politiques) et ceux qui posent les questions (les citoyens). Les messes à la gloire d'un candidat ou d'un parti cela doit être fini ! Qui osera organiser des rencontres préparées avec des citoyens qui ne seront pas là comme des supporters de candidats mais pour alimenter la réflexion citoyenne avec sa propre expérience et son individualité propre en dehors des discours convenus.  Il nous faut inventer une nouvelle culture démocratique, ça urge !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog