Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Le candidat communiste et sa suppléante à Creil

Réunion au Centre des rencontres de Creil

La réunion publique d'hier soir au centre des rencontres de Creil avec Jean-Pierre Bosino et Raja Naoua a rassemblé une quinzaine de personnes. L'échange y a été fort intéressant mettant en relief les dégâts terribles que cette société fondée sur la loi de l'argent a entraîné  de l'échelle locale du quartier à l'échelle planétaire. Ainsi le débat a notamment porté sur des questions  comme l'école et la formation avec l'abandon de la carte scolaire et le risque d'une ségrégation sociale qui va s'accroître fortement (voir articles ci-dessous), ou encore  comme  l'environnement avec les défis liés à l'alimentation mondiale qui risque de connaître une nouvelle aggravation avec la production d'agrocarburants. La soirée a permis aussi aux candidats présentés par le PCF de revenir sur leur conception d'être les porte-paroles de la population mais aussi des incitateurs de démocratie, des instigateurs d'initatives et d'interventions des citoyens.



Rencontre avec des jeunes du plateau de Creil


Cette idée a aussi traversé toute la discussion avec les jeunes du plateau Rouher  ce samedi soir à la maison de la rue du Mégret à Creil : la clef pour avancer sur chaque problème est la démocratie. Pourtant ces jeunes sont très critiques vis à vis " des politiques" qu'ils jugent bien éloignés de leurs préoccupations. En pleine campagne des législatives, ils se félicitent que des candidats aient répondu à leur invitation au dialogue. Mais ils constatent   qu'ils n'ont guère vu le député toutes ces dernières années alors que les difficultés sont grandes dans la ville et dans le quartier : chômage, crise du logement, bas revenus et surtout un immense sentiment de discrimination ont été au centre de l'échange avec Jean-Pierre Bosino et Raja Naoua. Ils portent aussi un sévère jugement sur la politique municipale tant en matière de politique de la jeunesse qu'en matière d'urbanisme estimant que la concertation ne se fait pas réellement ou insufisamment avec les habitants. Ils mettent parfois  certains organismes publics en cause dans leur politique de recrutement qu'ils jugent discriminatoire en apportant des exemples vécus dans leur entourage. Et ce ne sont pas des mesures comme le CV anonyme prôné par la candidate de l'UMP qui les a convaincus, bien au contraire.

Jean-Pierre Bosino a  pour sa part expliqué  qu'il connaissait bien ce problème de discrimination et à partir d'un exemple très concret il a montré comment il était intervenu pour qu'un jeune puisse obtenir le droit à l'embauche qui lui revenait. Comment il avait aussi organisé une rencontre conviviale entre des patrons de la région et des jeunes de sa commune où s'était établi un dialogue franc, sans concession sur la question des discriminations et du fameux "relationnel" exigé aux jeunes pour décrocher un emploi. Mais au-delà le débat a souligné comme il est important que les jeunes et les citoyens en général s'organisent pour lutter et défendre leurs droits. Un député peut et doit servir aussi à cela, être un relais des luttes, des actions des citoyens. Ainsi témoignant du succès qu'a remporté le Forum pour l'emploi à Montataire, Jean-Pierre Bosino a estimé qu'on devrait passer à une vitesse supérieure dans l'agglomération pour imaginer et organiser des rencontres et des manifestations de ce  type beaucoup plus régulièrement.

 Interrogé sur l'intercommunalité, il a rappelé les conditions dans lesquelles se retrouvaient les collectivités avec des pertes de Taxe professionnelle importantes résultant par exemple d'opérations comme celles d'Arcelor en lien avec le Ministère des finances pour permettre à l'entreprise de payer moins d'impôts. Ces pertes de recettes pour l'ensemble de la Communauté et pour les villes qui se chiffrent en plusieurs millions d'euros doivent être dénoncées car il s'agit d'un véritable rackett du grand capital. Jean-Pierre Bosino souhaite devenir le député qui appellera la population à manifester, à se mobiliser "en prenant plusieurs bus si il le faut" pour réclamer auprès du siège d'Arcelor-Mittal et du ministère des finances, l'argent qui est dû à nos populations. C'est cette ligne d'une gauche de combat qu'il veut poursuivre jusque dans l'enceinte de l'assemblée nationale. A la question cruciale du développement de l'emploi il a rappelé sa proposition d'élargir la communauté de l'agglomération afin d'offrir de nouvelles possibilités foncières aux entreprises et de mobiliser les communes afin qu'elles travaillent toutes ensemble pour le développement économique. Loin des formules générales le candidat a su être concret et a interessé son auditoire.

C'est Raja Naoua qui a terminé cette rencontre en regrettant qu'on n'organise pas de débats contradictoire entre les différents candidats a posé la question aux jeunes de savoir qu'elles sont leurs attentes vis à vis du député qu'ils vont élire et comment ils voyaient leur rapport avec lui. Plus de proximité, plus d'écoute et de considération, beaucoup plus de concret plutôt que des discours, c'est là que réside l'attente de ces jeunes qui souhaitent que les "politiques" puissent s'entendre  au-delà de leurs étiquettes pour agir concrètement au plus près des gens. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog