Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Pour la démocratie et la République sociale, blog du Manifeste "Citoyens en mouvement" blog créé le 10 mai 2006

Marché du bas de Creil : des rencontres sympas et 1000 tracts diffusés

La campagne électorale se poursuit au plus près des réalités quotidiennes, en dialogue direct avec les habitants. Ce matin, j'étais sur le marché. Avec Oumar, Jean, Bernard et Jean-Pierre, notre candidat, nous avons diffusé un bon millier de tracts appelant nos concitoyens aux réunions publiques et à rejoindre le comité de soutien. Les militants du PS étaient également présents en présence de Michel Françaix, leur candidat, député sortant. En m'adressant à Jean-Claude Villemain, élu PS de Creil, je me suis gentiment amusé à railler un peu les dirigeants socialistes  à propos du passage de Kouchner et de Besson au gouvernement de Sarkozy, mais Jean-Claude Villemain ne l'a pas bien pris : c'est vrai que ça la fiche mal toutes  ces manoeuvres qui n'ont rien à voir avec les intérêts populaires.

Mais là n'est pas l'essentiel, la politique est chose trop sérieuse pour s'arrêter à quelques boutades. Je comprends la déception que peuvent ressentir des militants de gauche  en voyant le spectacle désolant de ces dirigeants hauts placés, plus habitués aux salons luxueux des hôtels particuliers qu'aux escaliers des  quartiers populaires ou qu'aux entrées d'usines, ce sont des politiciens prêts à toutes les compromissions. L'honnêteté en politique c'est primordial ! Face au pouvoir de l'argent il ne faut jamais accepter la moindre concession, il faut rester propre, refuser de "se vendre". Car en politique, on le sait , ça existe : comme certains patrons tentent d'acheter le silence de syndicalistes, il existe aussi des politiciens qui construisent des systèmes cliéntélistes s'appuyant sur les difficultés des gens. Qui n' a jamais entendu parler de l'échange entre un logement , un emploi et une carte de parti ou une signature pour soutenir un candidat ? Des méthodes bien peu reluisantes qui amènent les citoyens à être dégoûtés de la politique. En tout cas, en ce qui me concerne, si j'étais témoin de telles pratiques je n'hésiterais pas une seule seconde à les dénoncer publiquement et j'appelle chaque citoyen à en faire de même.  La moralité en politique est intimement liée à la démocratie, au développement de la participation des gens qui doivent être exigeants vis à vis de ceux qu'ils ont élus.

C'est pourquoi je considère qu'il est très important de rencontrer les habitants en permanence et pas seulement durant  les périodes d' élections. Avec Jean-Pierre Bosino, avec d'autres militants du PC c'est ce que nous essayons de faire. Ainsi ce matin nous avons dialogué avec un certain nombre de personnes. Beaucoup nous ont parlé de leurs difficultés plus que des péripéties politiciennes des dirigeants politiques de l'UMP ou du PS. Ainsi une dame nous a -t-elle fait part du drame que vivent nombre de femmes seules qui dit-elle sont des "travailleuses pauvres" : elles gagnent à peine le SMIC avec un loyer qui atteint voire dépasse 50 à 60% de leurs revenus et ont plusieurs enfants à charge. Situation difficile aussi pour ces milliers de retraités qui tentent de survivre parce que  "les pensions sont des misères. Evidemment nous rappelons que pendant ce temps les profits "explosent", que tout va mieux pour les milliardaires du CAC 40, et que cependant rien ne s'améliore, au contraire pour l'immense majorité. Prendre l'argent là où il est, est l'un des thèmes de campagne de Jean-Pierre Bosino.

C'est vrai que quelques mesures de justice fiscale suffiraient déjà à améliorer le sort de millions de gens. Mais la politique de M. Sarkozy qui va être rapidement mise en oeuvre c'est la défiscalisation d'une partie importante du capital pour faire supporter l'impôt (via une nouvelle TVA) ou la réduction des services publics aux habitants, aux salariés, aux retraités, à la jeunesse.
Prendre des mesures de justice en taxant le capital, il faut en avoir le courage, car les possédants, les privilégiés des grandes fortunes ont énormément de pouvoir et viennent de remporter avec l'election de Sarkozy, une victoire qui va les rendre encore plus déterminés à en finir avec notre système social.

Terrible aussi la situation de ces jeunes qui galèrent pour trouver du travail. De précarité, de chômage, de petits boulots,  de stages non payés ou sous-rémunérés, de discriminations voire de racisme, c'est de cela dont  me parle la plupart des jeunes que je rencontre avec le sentiment que les élus ne les comprennent pas en les renvoyant systématiquement vers des structures qui font ce qu'elles peuvent avec les moyens qu'elles ont.

Car malgré les efforts des travailleurs sociaux, nous vivons dans ce terrible désert du chômage, où lorsqu'un emploi se présente, la concurrence est telle que beaucoup abandonnent le combat écoeurés de devoir s'adapter à un profil dont souvent ils ne connaissent rien, faute de formation et d'expérience  comme l'exigent les patrons. Deux jeunes filles du plateau  Rouher de Creil m'ont dit leur inquiétude face à leur avenir : je leur ai proposé de s'organiser , de s'entraider, et de mener la lutte politique pour que les jeunes se fassent respecter et obtiennent la reconnaissance de leurs droits, y compris à l'emploi. Elles m'ont écouté avec attention et m'ont laissé leur adresse pour que nous organisions une réunion avec d'autres jeunes. L'attente est si forte : seule la lutte démocratique, l'intervention citoyenne pourront changer la vie quotidienne. Et dans cette lutte il y a le moment des élections qu'il faut saisir, pour se faire entendre, pour élire des députés de gauche vraiment anti-capitalistes qui s'opposeront au pouvoir  Sarkozyste de l'argent et seront les relais de ceux qui veulent une autre société, avec des lois qui défendent le monde du travail et les milieux populaires.

(Photos : Avec Jean-Pierre Bosino  je distribue le tract annonçant les réunions publiques. Si vous ne connaissez pas notre marché, venez y faire un tour le jeudi matin sur la plateau de Creil rue Salavador Allende ou le samedi matin, Place Carnot, c'est un lieu plein de couleurs, de diversité à l'image de notre ville !)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog