Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

J'étais ce matin sur le marché de Creil avec la candidate Raja Naoua

J'étais ce matin sur le marché de Creil  avec trois autres camarades du PCF et Raja Naoua, la candidate suppléante de Jean-Pierre Bosino aux élections législatives,  qui est conseillère municipale de Creil.

Raja (photo ci-contre) a 33 ans, elle est mère de deux enfants, elle est assistante  d'éducation au collège Anatole France de Montataire et prépare son diplôme de Conseillère en Economie sociale et familiale à Amiens. Raja connaît bien les difficultés des familles et de la jeunesse des quartiers populaires.Elle a été animatrice de quartier aux cavées et à la Zac du moulin. Un diplôme de psychologie en poche, elle a été surveillante au collège Havez du Plateau Rouher. C'est une jeune élue révoltée par l'injustice et qui veut contribuer aux actions pour le progrès en particulier pour l'enfance. Elle vit dans une cité du plateau de Creil.

Ce samedi matin l'affiche des candidats  présentés par le PCF dans la 3ème circonscription était déjà collée sur les panneaux officiels de la mairie de Creil et du marché.

Nous avons  diffusé  de 10h à 12h30 un total de 1000 tracts (4 pages en couleurs) de présentation des candidats et de leur programme et nous avons reçu un très bon accueil. A l'idée  exprimée d'avoir une gauche bien à gauche pour se défendre, plusieurs personnes ont aquiescé généralement en désaccord avec le comportement politique de certains socialistes comme Kouchner qui sont passés dans le camp de Sarkozy. 

Certaines  personnes de sensibilité de gauche ont manifesté leur sympathie à la candidate présentée par le PCF, très connue dans les quartiers populaires, beaucoup  ont dit leur inquiétude face à la politique de Sarkozy.
 
 La situation politique  a entraîné beaucoup de déception à gauche et en particulier chez un grand nombre d'électeurs communistes et socialistes. Face à cette situation, un travailleur immigré d'Afrique noire a décidé de rejoindre le PCF, c'est le deuxième sur le marché en une semaine, excellente nouvelle qui va certainement se concrétiser prochainement par la création d'une cellule de camarades vivant dans les foyers SONACOTRA et AFTAM : ce serait un outil important pour la défense de leurs droits et pour la solidarité de classe entre français et immigrés dans notre bassin creillois. 
Ce matin, certains  électeurs du PS m'ont exprimé leur mécontentement de voir que la droite va continuer sa politique en la durcissant davantage, mais ils n'apprécient pas non plus les trahisons de Kouchner et autres Besson qu'ils ressentent comme des coups de poignards. A y réfléchir un peu plus, ces hommes qui se disaient de gauche ont tout de même une caractéristique commune c'est leur anti-communisme, et cela en définitive les a conduits dans le camp de nos adversaires, dans un gouvernement sarkozyste qui existe  parce que le raccolage de l'extrême-droite a bien fonctionné. Il n'y a pas de mystère, une gauche sans communistes, ou une gauche dont la composante communiste est affaiblie ne peut qu'être handicapée dans ses choix, ses réflexions, la construction d'un projet vraiment transformateur. Aux citoyens de se saisir de cette question, de donner au PCF plus de poids, plus d'influence, pour que l'ensemble des forces de progrès puissent s'orienter dans la bonne direction, celle de l'anti-capitalisme sans lequel il n'y aura jamais de changement profond et démocratique dans ce pays.
 
Je prends de plus en plus de plaisir à venir sur le marché, car j'y rencontre beaucoup de gens. Comme ce président d'association qui lutte depuis plus de 15 ans pour obtenir une déviation dans sa ville, ce jeune du Plateau de Creil qui a souhaité rejoindre le comité de soutien à nos candidats et qui veut savoir ce que les communistes proposent pour la jeunesse, cette dame qui m'a acheté l'Humanité pour soutenir le PCF, cette électrice socialiste qui m'a dit son refus du machisme en politique et sa volonté de lutter pour que les femmes s'engagent, cette aide-soignante qui est effarée par les ravages de la misère et qui regrette l'époque où le PC était bien plus présent dans les quartiers populaires, cette Creilloise très agée fière que son père fut  militant socialiste de la première heure mais très dubitative sur  le PS d'aujourd'hui, cet immigré qui m'a invité à venir voir dans quelles conditions il était logé pour un loyer astronomique, ce sans papier qui m'a fait part de son angoisse de se voir expulsé alors qu'une partie de sa famille possède ses papiers.  Cet ancien buraliste à la retraite qui me parle tout simplement de sa famille et de la joie de devenir de nouveau grand-père. Ce sarkozyste convaincu qui affirme sans embage que si il y a tant de chômeurs , c'est qu'ils ne veulent pas se donner la peine de travailler, ou encore ce petit patron qui dit crouler sous "les charges sociales", et qui s'offusque de ma volonté d'exiger le Smic à 1500 euros en restant sourd quand je lui parle des profits réalisés par les entreprises du CAC40. Ces trois jeunes hommes qui me raillent un peu sur le militantisme politique mais me disent leur admiration pour  la révolution vénézuélienne, cette militante écologiste peinée par la division des anti-libéraux, ce couple de retraités inséparables qui évoquent avec fierté la réussite professionnelle de leurs enfants ou  cette amie artiste qui m'invite à sa prochaine exposition... 

C'est cela la diversité de notre peuple. Quel bonheur d'être au contact de cette richesse humaine, de faire de la politique au bon sens  du terme, d'être à la rencontre des gens, de les écouter,  de parfois s'opposer,  de confronter nos opinions.  Et dire que certains élus ont peur d'aller à la rencontre des habitants !!! Ils ne savent pas ce qu'ils perdent...Car rien n'est plus motivant que cette démocratie vivante, ce contact avec nos concitoyens, si indispensable pour notre cité !
Dimanche, les candidats du PCF seront présents sur le marché de Montataire.
 
La réunion publique qui se tiendra à Creil avec Jean-Pierre Bosino et Raja Naoua aura lieu le Vendredi 1er juin à 19h30 au centre des rencontres, rue du Valois, près de la poste des cavées du Plateau de Creil. Venez nombreux !
 
Le comité de soutien à Jean-Pierre Bosino et Raja Naoua a été créé. Son président est le Dr Paul Cesbron. Toutes les personnes qui souhaitent rejoindre ce comité peuvent contacter M. Paul Cesbron, 157, rue Honegger 60100 CREIL ou lui téléphoner au 03 44 25 39 91.
 
 N.B : Le socialiste Jean-Claude Villemain, suppléant du député sortant,  était aussi sur le marché distribuant avec des militants de son parti son tract pour les législatives. Christian Grimbert, le maire de Creil est passé et est venu nous saluer. Quant aux militants de Lutte ouvrière, proposant leur journal titrant "Reprendre le chemin de la lutte" (comme si nous l'avions quittée ?)  ils ont diffusé le tract programme de la fête de L.O qui aura lieu à la fin du mois à Presles dans le Val d'Oise.

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog