Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Brosse à reluire : l'hommage de M. Bernard-Henri Lévy à Mme Ségolène Royal

Une fois n'est pas coutume je veux donner ici la parole à un adversaire, un homme qui bénéficie de la faveur des médias, un de ceux qui se prétend philosophe, qui exècre le communisme et dont la pensée s'intègre dans tout ce qu'il y a de plus communément admis par l'idéologie capitaliste, je parle de M. Bernard-Henri Lévy faisant les louanges de Mme Ségolène Royal, en particulier pour la capacité d'ouverture dont a fait preuve la candidate socialiste. Or je ne partage pas ce point de vue, cette ouverture n'est qu'un enfermement entre gens de bonne compagnie défendant le sacro-saint système capitaliste qu'ils présentent  sinon comme le meilleur des mondes, comme le moins pire et surtout comme indépassable.  Ce texte est assez éclairant pour que toute personne ayant un minimum d'esprit critique à l'égard du capitalisme et des manoeuvres politiques en cours puisse échapper à des manipulations qui côuteraient encore plus cher à une gauche confrontée à l'une des plus grandes crises de son histoire. Extrait de "Ségolène Royale a fait une bonne campagne" par Bernard-Henri Lévy :

"Elle a livré bataille, deuxièmement, à un moment d'inflexion, mais encore, hélas, de suspens, où il devenait clair que la vieille stratégie d'union des gauches n'avait plus de chance de l'emporter mais où la nouvelle stratégie d'alliance avec le centre restait trop insolite, inédite, bref, révolutionnaire, pour passer le cap des hypothèses et retourner, réellement, les esprits. Madame Royal a dit les mots qu'il fallait dire. Elle a fait les gestes qu'il fallait faire. Peut-être, d'ailleurs, le grand débat de la campagne, celui qui restera, celui qui fit bouger les lignes en même temps que, au passage, les liturgies cathodiques, fut-il ce débat avec Bayrou dont elle a pris l'initiative et qui ouvrait, on le verra maintenant très vite, un vrai nouveau chapitre de l'histoire politique française. Mais voilà? Il était trop tôt... On a dit, ici ou là, qu'il était trop tard, que c'est avant qu'il fallait le dire, avant qu'il fallait le faire, etc. Non, voyons. Le contraire. Il était trop tôt dans le siècle. Trop tôt dans l'histoire du pays. Sauf que c'est elle, Madame Royal, qui, trop tôt ou trop tard, l'aura fait. Sauf que, ce big bang rêvé par les uns, annoncé par les autres, c'est elle, et personne d'autre, qui l'aura osé et déclenché. Pour cela, elle restera. Pour cela, même si elle a perdu, elle a gagné."

Pour mémoire M. Bernard-Henri Lévy a soutenu la criminelle intervention de l'armée israélienne contre le Liban souverain et a vu en cette armée une « armée plus sympathique que martiale, plus démocratique que sûre d'elle-même et dominatrice » ? Je ne pense pas que cela fut l'opinion des milliers de victimes libanaises qui ont subi cette agression soutenue par les Etats-Unis.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog