Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Dieudonné complice de le Pen : n'oublions jamais que pour le chef du Front National les chambres à gaz ne sont qu'un "point de détail de l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale"

Dieudonné a participé à la fête des fascistes du Front national. Interrogé par la presse, il a déclaré :"peut-être que Jean Marie le Pen aujourd’hui est capable de se couper d’une base radicale réputée raciste pour envisager une main tendue à l’extrême gauche, c’était cela tout le discours de Valmy donc je pense que ça peut créer les conditions d’un séisme politique et pré révolutionnaire"

Dieudonné tente de brouiller les cartes comme beaucoup de politiciens. Dieudonné vient au secours d'un Le Pen qui cherche à se donner une image républicaine et de respectabilité sachant très bien que sa stratégie doit passer par là si il veut espérer encore plus de suffrages  qu'il n'en a obtenus jusqu'ici.
Mais Le Pen est un fasciste, toute sa vie militante, tous ses actes le prouvent et son programme l'atteste. Le Pen c'est l'exact contraire de Valmy, l'adversaire juré de la mémoire de ceux qui sont morts pour nos valeurs démocratiques et de ceux qui les défendent au quotidien. Dieudonné se rend complice de Le Pen et il ne l'ignore pas. Nous vivons une époque où le capitalisme est dans une telle crise, que son personnel politique doit absolument amener notre peuple sur la pente dangereuse de la perte des repères démocratiques et de classe. A tel point qu'on affuble de l'étiquette de gauche  des gens qui défendent le capitalisme ou l'estiment indépassable. Le Pen est non seulement un fasciste mais c'est aussi un milliardaire qui, lui, connaît son camp : celui de l'argent et de la finance. Les travailleurs, les salariés, les précaires, les chômeurs, les sans droits n'ont rien à attendre ni d'un milliardaire, ni d'un humoriste à deux balles dont les péripéties politiques sont tristes et grotesques. Le fossé se creusera inexorablement entre ceux qui prétendent faire la politique à la place des gens, qu'ils se disent de gauche ou de droite, et ceux qui pensent que c'est aux citoyens de s'approprier la politique de façon créatrice et innovante. Tout l'enjeu de l'avenir de notre pays réside en cela : démocratie de spectacle ou démocratie citoyenne. Le Pen, Dieudonné et bien d'autres continuent le spectacle politicien .

A la gauche anti-libérale d'agir pour une citoyenneté en actes et au quotidien. Que la politique devienne la pratique citoyenne permanente, que les gens interpellent les responsables politiques mais aussi qu'ils élaborent des propositions avec eux, qu'ils ne laissent plus un seul élu décider sans eux et que cela devienne l'affaire de millions d'individus : alors  des solutions à la crise que nous connaissons émergeront. Car  c'est par cette coopération civique,  par ce partage des savoirs et des pouvoirs, par cette démocratie quotidienne à des millions de voix que se construiront les réponses les plus réalistes et efficaces dont notre pays a besoin. (dessin : remerciements à Placide avec son aimable autorisation. Vous pouvez voir ses dessins sur  www.leplacide.com)

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog