Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

On ne battra pas durablement la droite en faisant l'impasse sur la social-démocratie

Il y a quelques années, le sociologue Pierre Bourdieu soulignait le fait que les sociaux-démocrates militent pour l'insertion dans le marché mondial en ayant abandonné tout idéal de justice sociale. Sa réflexion sur la gauche est d'une brûlante actualité car on ne battra pas la droite sans faire une critique de la gauche et de ses erreurs, sans reconstruire une alternative anti-libérale mobilisatrice. Voici ce que déclarait Pierre Bourdieu à l'époque où le parti socialiste dirigeait le gouvernement avant que la gauche ne soit battue par défaut de mobilisation de son électorat déçu par le social-libéralisme, et que la droite mette en oeuvre une politique ultra- libérale, autoritaire et dévastatrice :

"La politique de flexibilisation du marché du travail, qui est présentée comme une réponse des États et des "partenaires sociaux" au taux de chômage élevé en Europe , a pour conséquence une forte dégradation de la qualité des emplois offerts aux chômeurs, aux jeunes, etc. Les qualifications scolaires sont dévaluées. La réduction du chômage s’accompagne d’une précarisation de masse. Ce nouveau régime économique de flexploitation n’est donc pas non plus contradictoire avec la montée des inégalités de revenus et de patrimoine mais aussi avec l’accroissement des différences dans l’accès à la culture, à l’information, et, plus généralement, pour tout ce qui constitue des ressources réelles face à la violence du système économique et social "mondialisé". Or, vous avez raison, cette politique est aujourd’hui menée le plus souvent par des partis qui portent encore le nom de "sociaux-démocrates" ou "socialistes", même s’ils ont depuis longtemps abandonné tout idéal de justice sociale au profit de l’insertion dans le marché mondial. C’est pourquoi je continue à en appeler à l’émergence d’une "gauche de gauche", capable d’entrer résolument dans l’opposition face aux gouvernements, "pluriels" ou non."

En 2007, la droite ne pourra pas être battue si la gauche copie ses recettes et poursuit dans le social-libéralisme. Seule une politique s'en prenant aux puissances de l'argent pour engager des mesures de changements radicaux sera susceptible de mobiliser l'électorat populaire et contrer le danger du populisme et de l'extrême-droite. Les comités de rassemblement anti-libéraux qui se constituent dans le pays peuvent contribuer à donner à la gauche le contenu nécessaire à une politique de transformation anti-capitaliste. Le courant anti-libéral de la gauche est sa chance, comme il est aussi celle des milieux populaires.(Image : la une du Monde annonçant la mort de Pierre Bourdieu en janvier 2002, mais son oeuvre continuera de vivre. Cet intellectuel a su notamment apporter aux militants révolutionnaires, aux syndicalistes, aux chômeurs, une vision critique intéressante de notre société, du rôle des médias. Il a mis en relief en la soutenant l'émergence de nouvelles formes d'action militantes faisant une place à l'expression des individus et à leur  souffrance  sociale.)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog