Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Pour la démocratie et la République sociale, blog du Manifeste "Citoyens en mouvement" blog créé le 10 mai 2006

Réflexions

La Palestine, les politiciens et l'avenir
par Jean-Paul Legrand
 
La plupart des  politiciens  ont une superbe assurance de leurs certitudes : ils ne doutent jamais qu'ils ont raison, et passent leur temps à  régler des comptes entre eux. Vous pouvez essayer de les avertir de l'imminence de la catastrophe, c'est peine perdue, ils sont sourds ! Ils sont sourds et aveugles parce qu'ils sont dans leur monde  préoccupés par leurs rivalités afin de se disputer le pouvoir. Ils ne peuvent imaginer que bientôt ce pouvoir ne vaudra plus rien, que tout s'écroulera et qu'ils seront dépassés par les événements tout simplement parce qu'ils n'auront pas su les anticiper. Ils sont pitoyables à n'écouter qu'eux-mêmes. Souvent ils pensent que le monde est comme ils le pensent; trop souvent ils voient le monde à travers les lunettes déformantes de l'idéologie dominante.  Ainsi ils pensent que l'opinion commune est la réalité sans se préoccuper de savoir si c'est effectivement la réalité. Ce qui les importe n'est aucunement  la véracité des phénomènes mais ce qui leur apparait comme ce qui est l'opinion la plus partagée tout simplement parce qu'ils s'imaginent que la démocratie n'est  que l'expression de l'opinion majoritaire et le plus souvent dans une perspective électorale.  Mais a-t-il suffi que la majorité des gens ait pensé que le soleil tournait autour de la terre pour en déduire que telle est la réalité ? Suffit-il que la majorité des gens pense aujourd'hui que le capitalisme est indépassable pour en déduire que la révolution n'aura pas lieu ? 
 
Regardons de plus près ce qui vient de se passer dans notre ville. Certains politiciens ont cru qu'il suffisait de soutenir une mobilisation populaire en faveur de la Palestine pour que les gens en viennent à soutenir ces politiciens et leurs projets. Ce raccourci appelle plusieurs observations.
 
 
Premièrement,  les hommes et les femmes qui militent depuis plusieurs années en faveur de la cause palestinienne  avec constance et ténacité ne le font pas pour des raisons électoralistes mais parce qu'ils connaissent la question palestinienne et qu'elle est liée à leur propre combat d'émancipation ici-même : tout combat en faveur d'un peuple opprimé est un combat pour la liberté, un enseignement pour notre propre peuple.
 
Deuxièmement, c'est bien l'intervention populaire qui fait avancer ce combat. Combien de fois des militants de la cause palestinienne ont ces dernières années, essayé auprès des élus de Creil d'avancer le projet d'un jumelage avec un camp de réfugiés sans y parvenir alors que depuis la grande manifestation populaire de janvier dernier à Creil, aucun groupe politique local n'a pu s'opposer à cette idée, même si elle a fait grincer des dents quelques militants soutenant  la politique d' Israël qui ont agi pour retarder l'échéance inéluctable d'une décision favorable du conseil municipal en juin dernier. Il n'est jamais trop tard pour bien faire, mais rappelons tout de même que si Creil vient de décider d'aller dans cette voie, Montataire, elle, l' a fait depuis vingt ans. Cela confirme bien qu'il a fallu que les habitants se mêlent de cette question pour qu'elle ait un début de réponse.
 
Troisièmement on peut dire qu'il en sera de même pour l'avenir : rien ne se fera de positif pour la juste cause du peuple palestinien sans que les Creillois ne s'en mêlent, sans transparence, sans que les élus informent exactement de leurs actions, de leurs relations  et de leurs échanges avec les responsables politiques de cette partie du monde mais surtout sans que les habitants deviennent les acteurs principaux du jumelage pour lequel chacun va  pouvoir contribuer.
 
Quatrièmement dans un tel combat on ne doit se dispenser de personne : on doit savoir tendre la main y compris à ses opposants et être magnanime lorsque ces mêmes opposants se déclarent en faveur de la cause palestinienne. De surcroît on doit s'attacher la collaboration de ceux qui connaissent le terrain et qui ont une expérience de plusieurs années comme de ceux qui s'y sont rendus plus récemment et solliciter leur opinion, travailler avec eux sans discrimination politique. Ainsi la démocratie n'est donc pas seulement l'expression de l'opinion majoritaire accompagnée de l'expression de la minorité, elle est la transformation de cette opinion en action, elle est la mise en autonomie active des citoyens, le dépassement de clivages politiciens et de polémiques stériles qui paralysent l'action. Si les citoyens se dessaisissaient de leur intervention, le jumelage risquerait de devenir une formule creuse, au contenu vide de sens et ne pourrait pas vivre.
 
Enfin se jumeler avec un camp palestinien c'est affirmer haut et fort notre volonté de soutenir les réfugiés dans leur juste revendication du droit au retour auquel s'oppose toujours le pouvoir israélien. C'est un combat éminemment politique au noble sens du terme, un combat pour les Droits de l'Homme.
 
Les politiciens risquent d'être dépassés par les événements. Beaucoup d'entre eux ont ainsi rangé ce que d'aucuns ont appelé le communisme dans les rayons poussiéreux de la préhistoire. Ils ont raison en cela que ce que nous vivons est la pré-histoire d'une nouvelle civilisation, mais ils ont tort de penser que le communisme est mort, il n'est que le développement exponentiel d'une démocratie qui ne sera plus formelle ou seulement pensée mais une démocratie en action, une démocratie d'engagement de chaque individu. Les communistes n'ont sans doute pas toujours raison, mais cela leur arrive quand même. Se dispenser de leur opinion, c'est sans doute se priver d'ouvrir des chemins nouveaux au moment où il faut penser autrement qu'hier, où le marxisme prend une nouvelle vigueur au sein des contradictions d'un système condamné. Les temps nouveaux ne sont pas si éloignés qu'on pourrait le croire, les plus lucides pressentent leur avènement parce qu'ils sont hommes d'action, engagés dans ce processus historique crucial que nous vivons. 

Je publie ci-dessous un article paru dans "Le Parisien" de ce jeudi 9 juillet. Avec toute la prudence nécessaire, je recommande aux lecteurs d'exercer leur esprit critique car concernant la véracité des informations données ci-dessous, il est nécessaire comme je le précise dans mon article que les responsables qui détiennent des informations soient totalement transparents. Pour les communistes nous ne souhaitons pas entrer dans ces polémiques qui ne servent pas la cause du peuple palestinien. Nous prendrons des initiatives qui iront dans le sens de la solidarité sans participer à ce jeu politicien malsain.


 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog