Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Pour la démocratie et la République sociale, blog du Manifeste "Citoyens en mouvement" blog créé le 10 mai 2006

Les communistes de Creil et les résultats des Européennes

La force communiste progresse à Creil avec  + 2,89 %

Nationalement, le Front de gauche n’apporte pas la preuve qu’il ait créé une dynamique puisque par rapport à 2004 la progression n’est que de 0,17%.(PCF en 2004 = 5,88% avec 1.009.976 voix et FDG en 2009 = 6,05% avec 1.041.755 voix) A Creil, les militants communistes ont apporté une position critique vis à vis du Front de Gauche (lire à ce propos ma position avant les élections parue sur ce site et rendue publique). Pour autant nous n’avons pas décidé de ne pas mener campagne car toute campagne électorale est le moyen de faire avancer les idées révolutionnaires et c ’est dans cet esprit qu’en ce qui concerne Creil nous avons mené la bataille.

 

Pour nous il s’agit d’affirmer une identité communiste nouvelle, ouverte qui n’entre pas dans des combinaisons d’appareils mais privilégie la présence sur le terrain, l’organisation des citoyens sur des bases de transformation autogestionnaire de la société et non d’un accompagnement du capitalisme. Le Front de gauche est une survivance de pratiques politiques héritées des dernières décennies, il reproduit le schéma classique des alliances de sommet alors qu’une remontée communiste utile au peuple ne peut s’envisager que par une ouverture du PCF à toute la société en dehors de combinaisons électorales et avec l’ensemble des salariés qui vont être de plus en plus confrontés directement au capitalisme et à l’urgence de s’organiser sur des bases de classe pour construire une autre société. Sans parti révolutionnaire, il n’y aura pas de transformation de la société. Or les alliances électorales ne doivent jamais remettre en cause les principes et surtout ne pas conduire à l’affaiblissement du parti révolutionnaire, c’est un enseignement fondamental de ces dernières décennies. Les alliances électorales ne doivent pas devenir des machines politiciennes et des modèles de pratique électoraliste, si elles peuvent être nécessaires elles doivent être concues en lien avec les gens en lutte et en n'abandonnant jamais l'objectif communiste de construire une société débarassée du capitalisme.

A partir d’une première analyse des Européennes,  il semblerait que là où le PCF, ses militants et ses élus ont été aux côtés des populations pour organiser des actions de défense et d’organisation des gens, sur des bases de classe, avec des propositions pour une autre société, on enregistre des progrès malgré une très forte abstention dans les milieux populaires. Cette abstention on ne peut pas s’en étonner,  traduit à sa façon une expression politique claire de défiance , voire de refus de tout le système politique actuel. Elle manifeste une très grave crise politique qui devra trouver un débouché dans une lutte conséquente contre le capitalisme et il est de la responsabilité des communistes d’y répondre. Des débuts de réponse encore très limités se font jour avec l’activité ouverte, rassembleuse des militants du PCF à l’écoute des gens, de leurs préoccupations.  

 

Dans l’Oise, c’est vrai à Creil avec + 2,89% où élus et militants communistes sont très actifs, présents dans les quartiers populaires et près des salariés en lutte en avançant des propositions pour un développement économique autour de nouvelles infrastructures comme la ligne Creil-Roissy et la liaison fluviale Seine-Nord. C’est vrai à Montataire avec + 2,79 % où l’action du maire communiste et des militants notamment pour la défense des abonnés à GDF qui ont eu des problèmes de factures exorbitantes et le soutien aux salariés en lutte ont très certainement compter dans le résultat. Si dans ces communes des gens ont trouvé utile de voter Front de Gauche c’est surtout que c’était leur seul moyen de voter communiste. Beaucoup parmi eux sont favorables à l’idée de l’union des forces politiques de gauche mais celle-ci ne suffit pas en soi et le Front de gauche comporte ce risque de rééditer ce que nous avons connu ces dernières décennies avec des alliances électorales de sommet qui tendent à faire disparaître la lutte révolutionnaire c'est-à-dire la transformation de la société par les gens eux-mêmes. Toute la problématique des mois à venir pour les communistes réside en cela  : disparaitre dans une alliance électoraliste au contenu réformiste ou avancer avec les gens sur des bases de transformation révolutionnaire de la société. A ce titre les futures élections régionales doivent être l’occasion d’un grand débat et surtout d’une action énergique pour rassembler toute la force communiste qui en tant que telle doit se présenter aux élections. Tout alliance avec d'autres forces politiques doit faire l'objet d'une réflexion et d'un débat des militants en lien avec les gens sinon on risquerait d'enfermer le PCF dans des machines électoralistes utiles à la promotion de quelques leaders  qui sont contre toute idée de révolution, des machines totalement inutiles au mouvement populaire, voire qui lui seraient foncièrement nuisibles.

 Car lorsque dans notre pays on prévoit une explosion du chômage de l'ordre de plus de 1 million en moins d'un an, lorsque nos industries cessent leur activité, lorsque le capital continue de mener la danse de la spéculation et des gâchis financiers en toute impunité, et que face à tout cela les partis  n'offrent pas d'alternative favorisant l'autogestion politique du peuple c'est très certainement dans la rue, dans les quartiers et dans les entreprises que la réponse se construira à condition que le communisme soit présent dans le quotidien des gens avec un PCF qui retrouve le chemin de la lutte de classe dans les conditions de notre temps.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog