Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Pour la démocratie et la République sociale, blog du Manifeste "Citoyens en mouvement" blog créé le 10 mai 2006

Haine de classe

Il fallait s'y attendre, la bourgeoisie française ne supporte pas les défaites et elle manifeste sa haine de classe aussitôt qu'elle subit de premiers reculs. Car la lutte des Guadeloupéens a fait reculer les patrons et la droite et ce n'est qu'un début. Alors pour essayer de salir le leader du mouvement  LKP, Elie Domota, une procédure à son encontre  a été décidée pour, tenez-vous bien, "haine raciale" ! Les propos d'Elie Domota sur Télé Guadeloupe n'ont rien d'incitation à la haine  raciale. Elie Domota avait mis en garde les patrons jeudi dernier sur une chaîne de télévision : "Soit ils appliquent l'accord, soit  ils quitteront la Guadeloupe... Nous ne laisserons pas une bande de békés rétablir l'esclavage" a dit le syndicaliste.
Justement Domota a mis en relief la situation actuelle, profondément discriminatoire à l'égard des Guadeloupéens et il a rappelé l'histoire si douloureuse. Cette fois-ci pas question que les engagements ne soient pas tenus, c'est le sens de ses propos. En démocratie lorsque l'Etat garantit des accords, il lui appartient de les faire respecter, sinon il prend le risque de nouveaux affrontements. Il ne s'agit pas de haine raciale, mais de lutte de classes. On peut être blanc, noir, jaune et se trouver dans chacun des camps. Ce n'est pas une histoire de couleur de peau, c'est  l'histoire tout simplement ! Et oui il est temps que les patrons comprennent qu'ils ne sont plus les maîtres et qu'ils le seront de moins en moins. La révolution commence. En Guadeloupe les premiers signaux se sont allumés !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog