Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Les élus communistes de Creil avec les locataires en lutte

A l’occasion du Conseil municipal du 29 septembre, je suis intervenu dans le débat sur la loi pour le droit opposable au logement afin de dénoncer une situation inacceptable dans le sud de l’Oise. D’un côté Creil et son agglomération ont  fait d’énormes efforts pour permettre l’accueil des populations avec 60% de logements sociaux -, de l’autre les communes comme Chantilly, Gouvieux, Lamorlaye, continuent d’opérer une ségrégation sociale par le logement en refusant de construire davantage de logements sociaux et restent juste un peu au dessus du minimum légal  de la loi SRU tout en lançant des programmes d’accession très onéreux voire de luxe inabordables pour la majorité des habitants.

 

Dans le même temps les politiques favorables au capitalisme financier soutenues par les différents gouvernements  de ces dernières années ont favorisé la spéculation foncière et immobilière et accentué gravement les difficultés des bailleurs sociaux.  Avec 3000 demandes de logement, notre ville et l’agglomération ne peuvent raisonnablement répondre à elles seules aux besoins qui s’expriment. L’Etat et les entreprises, les communes qui ont des possibilités foncières, doivent assumer leur responsabilité.

 

J’ai également évoqué la lutte remarquable des locataires creillois  de la SA HLM du département de l’Oise habitant dans les tours de la rue Carpeaux*, dans des conditions absolument intolérables : charges trop élevées, état lamentable des parties communes,  entretien insuffisant, infiltrations et fissures entrainant une humidité malsaine dans de nombreux logements, absence de gestion de proximité, manque de considération caractérisée à l’égard des locataires, cette situation n’a que trop duré. Il est impératif que la SA HLM du département de l’Oise ait une autre attitude et réponde aux demandes des locataires sans leur en faire supporter la charge financière puisque les dégradations constatées le sont par un manque d’entretien caractérisé incombant au bailleur.

 

Jean-Paul LEGRAND

 

*Un reportage de France 3  diffusé au journal  régional d'hier soir a montré l'état lamentable des logements. Interviewé au côté des locataires, notre camarade Habib Abba-Sidick, maire-adjoint PCF a dénoncé cette situation.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog