Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Transports publics (suite)

Je publie ci dessous l'article du Parisien du 18 septembre

Pourquoi pas des bus gratuits ?

HIER, les usagers des bus urbains de l’agglomération creilloise (Oise) n’avaient rien à payer. Une opération spéciale menée dans le cadre de la Semaine européenne de la mobilité et organisée par le Syndicat mixte des transports collectifs de l’Oise (SMTCO). Grâce à une subvention exceptionnelle de 4 600 €, le syndicat compense les pertes consécutives à cette gratuité.

Jean-Paul Evrard, directeur du réseau, qui transporte chaque jour plus de 22 000 voyageurs, vante tous les bienfaits de cette initiative : « Cela permet à ceux qui n’en ont pas l’habitude de prendre le bus et de découvrir tout le réseau. Les abonnés, eux, bénéficieront d’une ristourne sur leur prochain coupon mensuel. » Elle satisfait Cassandra, jeune Creilloise qui, justement, doit emprunter le réseau Stac. Cette lycéenne lance même un défi : « Il faudrait que cela soit gratuit toute l’année comme à Pont-Sainte-Maxence ou Compiègne. »

Justement, l’idée fait son chemin. Tout du moins, des propositions sont faites en ce sens. Ainsi, Jean Paul Legrand, adjoint communiste à Creil, demande « des bus gratuits tout le temps ».

« Au moment où la voiture individuelle devient un luxe, que ce mode de déplacement pose des problèmes urbains de stationnement, de circulation et d’insécurité routière, son utilisation devrait pouvoir être réduite grâce à une offre et une accessibilité plus grandes des transports en commun », suggère Jean-Paul Legrand.

Mais cette proposition, attirante au premier abord, se heurte à un problème de financement. Le budget des transports urbains creillois, c’est 6 M€. Les usagers, en achetant leur ticket, financent 2 M€. Où trouver cette somme ? L’agglomération n’en a pas les moyens.

Et augmenter encore la participation des entreprises paraît compliqué. « D’autant qu’en cas de gratuité la demande va s’emballer et c’est plutôt 3 M€ qu’il faudrait trouver », explique un technicien. « De plus, le contrat actuel se poursuit jusqu’en 2010. Rien ne se passera d’ici là. »

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog