Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Un autre monde est-il possible ?

J'ai dit ici que j'avais le projet de revenir sur une présentation de ce qui me semble essentiel dans la pensée marxiste pour comprendre notre monde et le transformer. Je vais donc régulièrement apporter ma contribution théorique par des articles que je souhaite être d'une lecture facile sans tomber dans le simplisme. Je suis convaincu que la pensée de Marx est encore bien trop méconnue par la plupart de ceux à qui elle est destinée, en premier lieu les salariés et les couches populaires, en particulier les jeunes qui n'ont que très rarement l'occasion d´étudier les textes de Karl Marx, voire pas du tout.


Un autre monde est-il possible ? Plusieurs groupes, partis, organisations l'affirment. D'autres soutiennent que le capitalisme est indépassable, que c'est le seul horizon historique viable pour l'Humanité. Objectons à ceux-ci que depuis que l´humanité existe, elle n'a jamais cessé de transformer ses modes de production et d'échanges, que ses sociétés ont été diverses non seulement dans le temps mais aussi dans l'espace. Mais il est vrai que ce qui caractérise le capitalisme c'est que sur une très courte période historique il a conquis l'ensemble du globe. Dès 1848, Karl Marx (il avait trente ans) a montré que le capitalisme est une société en expansion à la conquête du monde sur tous les continents, il a été l'un des précurseurs dans l'analyse de ce qu'on appelle aujourd'hui la mondialisation. Pour s'en convaincre, il faut lire les premières pages du "Manifeste du parti communiste" dans lesquelles Marx et son fidèle ami Friedrich Engels décrivent justement le développement extraordinaire par lequel le capitalisme balaie tout l'ordre ancien et s'impose progressivement économiquement, socialement et culturellement sur toute la planète comme le système dominant. La mondialisation n'est donc pas une découverte de ces dernières années, elle était déjà analysée dès ses débuts par K.Marx et les communistes du 19ème siècle.

 Cette analyse s'est confirmée au fur et à mesure du développement rapide du marché capitaliste qui en définitive à la fin du 20ème siècle et au début du 21ème a envahi l'ensemble de la planète ne laissant aucune nation, aucun continent sous sa domination. Dans ce monde globalisé dans lequel les technologies se sont fortement développées, les possédants, les chefs d'entreprises, les banquiers, les grands propriétaires terriens ont accumulé des richesses gigantesques comme jamais l´Humanité n'en avait produites. Parcontre la grande masse des êtres humains les peuples et les classes laborieuses n'ont cessé de lutter pour tenter de vivre, de survivre parfois arrachant des progrès à leur condition, parfois mis en échec et victimes des plus grandes répressions de classe de l´histoire par une surexploitation accrue, le recul de droits fondamentaux qui avaient été conquis de haute lutte, voire même des massacres et des génocides qui ont particulièrement marqués le 20ème siècle après ceux de la période esclavagiste et coloniale sans lequel le capitalisme européen et américain n'auraient pu se développer.

Ainsi la lutte de classes s'est étendue à l'échelle du globe. Pas une guerre, pas un conflit, pas une grève  qui ne soit directement ou indirectement l'objet de cette lutte entre ceux qui possèdent d'immenses richesses dont l'essentiel est sous forme de capital accumulé qu'ils doivent impérativement rentabiliser et ceux qui pour vivre n'ont que le choix de vendre leur force de travail à ces possédants ou de dépendre de subsides de l'Etat qui lui-même est dirigé par ces mêmes possédants capitalistes.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog