Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Pour la démocratie et la République sociale, blog du Manifeste "Citoyens en mouvement" blog créé le 10 mai 2006

A Creil, comment la gauche peut-elle sortir de la crise provoquée par la division des socialistes ?

Les militants socialistes de Creil qui hier étaient unis et convaincus de leurs engagements sont aujourd'hui profondément divisés. J'ai essayé de montrer dans un précédent article qu'il y avait derrière ce schisme des raisons politiques profondes. La rupture entre militants socialistes se cristallise autour de deux personnes qui se sont opposées pour le pouvoir au sein du Parti socialiste de l'Oise, d'un côté Jean-Claude Villemain et de l'autre Gilles Seguin. Tous deux ont collaboré ensemble comme maires adjoints au sein de la municipalité actuelle sortante. 

La complexité des questions auxquelles est confrontée une ville comme Creil est telle qu'on ne peut raisonnablement penser qu'une équipe municipale à elle seule puisse les résoudre. Seule une mobilisation de la population associée pleinement et véritablement à la gestion de la commune permettra de s'en sortir. 

Au premier rang des difficultés que connaît Creil, il y a la crise du financement des communes, le fait que les recettes fiscales sont bien insuffisantes notamment en taxe professionnelle et que les dotations d'Etat occupent 42% des recettes de fonctionnement prouve à quel point la gestion de notre ville, la réponse aux besoins des habitants n'est pas une mince affaire.
 
Or l'équipe municipale sortante, malgré l'avertissement de 2001 qui a vu la liste de gauche gagner seulement de quelques dizaines de voix, n'a pas du tout pris en compte le malaise de notre commune, en particulier dans les milieux populaires. MM Grimbert,Villemain, Seguin ont continué comme si de rien n'était sans prendre la mesure de ce qui se travaillait en profondeur et hélas pendant 7 ans, ils ont passé beaucoup de temps en  querelles intestines et peu en définitive   à l'écoute des habitants.
L'attitude des dirigeants d'une ville et en premier lieu celle de son maire sont primordiales pour l'image même de la ville. Or celle-ci est davantage apparue comme une attitude d'impuissance et de découragement que comme celle de la mobilisation, du combat, du dynamisme !

 A l'heure d'une révolution technologique et informationnelle sans précédent notre ville regarde passer le train de celle-ci comme si elle était incapable de mobiliser les compétences de ses milliers de jeunes qui sont passionnés par ces évolutions : car cette municipalité sortante a une vision de l'emploi qui s'en remet  à chaque fois aux dogmes patronaux estimant que la mondialisation capitaliste est une fatalité sans avoir la moindre analyse théorique sur les contradictions de cette mondialisation au sein de laquelle émerge des possibilités de coopération comme jamais l'humanité n'a connues.    

Et c'est justement au moment où l'agression de Sarkozy contre l'emploi et le pouvoir d'achat, contre les services publics se fait extrêmement dure que ces dirigeants trouvent le moyen de se diviser pensant que les Creillois vont marcher dans leur jeu politicien qui comporte le risque de faire gagner la droite, par défaut de mobilisation de l'électorat de gauche aux élections de mars prochain. Une droite qui avec MM Nachite, Boutebal et Ricalens se partage les rôles pour ratisser large et  mieux s'unir au deuxième tour, avec un Modem en attente et qui ira au plus offrant. En effet le Parti socialiste en se divisant se prête au jeu dangereux de l'ouverture au centre, c'est à dire avec la droite qui ne veut pas dire son nom et que M.Bayrou représente avec son Modem qui a été créé spécialement pour cette recomposition.
 
Car si Sarkozy continue sa plongée dans l'impopularité, il faudra que le grand capitalisme financier trouve une solution de rechange  à cette crise.La bourgeoisie a toujours plusieurs fers au feu : c'est une vieille leçon qu'a retenue le mouvement ouvrier. Si Sarkozy ne donne pas satisfaction, les capitalistes essaieront d'imposer la solution modem-PS pour composer le gouvernement, solution qui serait d'autant plus facilitée qu'elle se sera déjà construite dans les municipalités si les électeurs de gauche ne disposent pas de vraies listes de gauche démocratiques, soutenant le combat anti-capitaliste et qu'ils votent pour des listes PS-Modem. On comprend donc l'enjeu considérable que constituent les prochaines élections. Notre liste "La Gauche" est donc une chance pour toutes les femmes et les hommes de  gauche et de progrès de cette ville pour éviter de tomber dans ce piège et pour se donner les moyens de la résistance et de l'action, pour des transformations profondes et durables avec un déploiement sans précédent de la démocratie à Creil.   .
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog