Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Opération urbaine d'envergure sur cinq ans

Des changements dans nos villes pour les 5 années à venir

La signature d’une convention de renouvellement urbain, cette semaine est la première étape de la démolition de plus de 1000 logements actuels et de la construction de 2400 logements neufs à Creil, Nogent et Montataire. 

Ce plan de rénovation urbaine qui coûtera 210 millions d’euros doit permettre le renouvellement du quartier de la Commanderie à  Nogent-sur-Oise, du plateau Rouher à Creil et des Martinets à Montataire. Il permettra aussi de créer un nouveau  cœur d' agglomération par  le développement du quartier Gournay-Les-Usines avec de nouveaux logements, équipements et voiries qui devraient respecter des normes qualitatives liées au développement durable. Car il s'agit selon les élus de créer du logement de qualité , y compris pour le parc social.

Ce projet prévoit la destruction de 543 logements, dont 85 % se situent sur le plateau Rouher, puis de 500 autres à Nogent-sur-Oise,  parce qu’ils ne répondraient plus aux attentes de leurs habitants selon le président de la Cac, le socialiste Christian Grimbert, Maire de Creil. A Montataire, la vieille cité Jules Uhry après une concertation de plusieurs mois  avec les habitants a été démolie et une nouvelle cité est en cours de construction. Cette dernière opération a même fait l'objet de l'édition d'un roman inspiré de l'histoire de la cité.

Les 2 400 nouveaux logements devraient être construits sur 5 ans si  les délais sont tenus. 40 % de ces constructions seront situées dans le quartier de  Gournay-Les-Usines, en passe de devenir un « éco-quartier durable » (gestion de l’eau et de l’énergie optimisée). Ce centre de l'agglomération devrait donc connaître un renouvellement urbain assez important. 

Quelles retombées pour l'emploi ?

L’amélioration de l’habitat passera également par la réhabilitation de plusieurs milliers de logements du parc social et privé. Les élus attendent aussi de ce plan la possibilité pour des chômeurs de trouver un emploi dans les entreprises des différents chantiers notamment par des clauses d'insertion qui seraient prévues dans les marchés passés avec les entreprises du Bâtiment et des travaux publics. Ce seront peut être quelques centaines d'emplois pour beaucoup d'entre eux peu durables, voire assez  précaires qui seront créés : aux citoyens et à leurs organisations associatives, syndicales et politiques de veiller qu'ils seront bien occupés par des habitants des trois villes concernées et notamment par ceux des quartiers populaires où les taux de chômage sont très élevés. Quant à déclarer comme le Préfet de l'Oise que des entreprises viendraient s'implanter définitivement, seul l'avenir le dira car pour l'instant il n'y a rien à l'horizon.

Combien tout cela va coûter et qui va financer ? 

210 millions d’euros ont été investis dans ce projet de rénovation urbaine. dont 
32 % du projet seront financés par l’A.N.R.U., Agence nationale pour la rénovation urbaine (66,9M d’euros), 33 % le seront par les organismes HLM (68,6 millions), 11 % des dépenses seront prises en charge par le conseil général de l’Oise (23,3 millions), 7 % par le conseil régional de Picardie (14,8 millions),4 % par la communauté d’agglomération creilloise (9,3 millions)3 % par les villes (5,4 millions), 751 050 euros par la caisse des dépôts et consignations. Enfin 21 millions d’euros proviendront de la revente des terrains à des promoteurs (10 %).

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog