Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

A quoi sert d'agiter l'épouvantail Le Pen ?

 

L'extrême-droite a profité de deux facteurs majeurs à sa progression : les politiques catastrophiques menées par la droite, le PS et ses alliés ces dernières années et la promotion médiatique que le PS lui a  accordée systématiquement afin d'affaiblir la droite classique dans le jeu politicien droite-gauche. Alors qu'il était possible d'interdire le parti d'extrême-droite il y a encore quelques années pour ses positions de soutien aux révisionnistes et sur les propos anti-sémites de son leader, rien n'a été fait en ce sens, au contraire. Tout a été organisé pour que le parti lepéniste soit banalisé.

Ces facteurs ont donc  radicalisé une très grande partie de l'électorat de droite et ont ouvert la porte aux thèses néo-fascistes de la famille Le Pen. En gagnant des élus aux différentes élections, l'appareil néo-fasciste s'est doté de moyens financiers importants et s'est structuré dans nombre de villes avec des forces militantes. Plus rien à voir avec le groupuscule qu'il représentait. La fille du père a su utiliser les tribunes qui lui étaient complaisamment offertes notamment à la télévision, pour se faire passer pour une "républicaine" ! La voici de nouveau candidate en 2017.

Certes le système de l'élection présidentielle établit un deuxième tour si au premier tour aucun n'obtient la majorité absolue. Nous sommes environ 36 millions d'électeurs à nous exprimer. Même si la participation était meilleure que le dernière fois nous arriverions à 40 millions d'électeurs. Il faudrait pour qu'un candidat soit élu dès le premier tour qu'il fasse plus de 20 millions de voix, ce qui est fort peu probable. Le meilleur score réalisé la dernière fois lors du 1 er tour fut celui de Francois Hollande avec 28,63% des exprimés, un peu plus de 10 millions d'électeurs. Sarkozy lui arrivait en 2 eme position avec 27,18%, Le Pen avec 17,90 % et Mélenchon avec 11,10. Ces 4 candidats étaient donc les seuls à dépasser la barre des 10% représentant à eux quatre plus de 84% des électeurs.

Mélenchon et Le Pen en 2017 se représentent. Quant à Sarkozy et Hollande, eux ne se représentent pas. C'est donc plus de 20 millions de voix qui s'étaient portées en 2012 sur Sarkozy et Hollande dont on ne sait ce qu'elles deviendront en 2017.

Le Pen pourrait bénéficier d'un transfert des voix de la droite étant donné la situation très critique de François Fillon. Mais il est peu probable qu'elle réussisse un transfert qui aille au delà de 3 millions de voix (30.000 voix par département) ce qui toutefois lui donnerait 9,5 millions de voix (environ 24 %  des exprimés sur 40 millions d'électeurs), un score qui pourrait lui permettre d'aller au second tour;

Tenant compte de la configuration politique actuelle, si cela arrivait, il serait très difficile à Le Pen d'être élue au second tour, car malgré l'éparpillement probable des voix à gauche et l'affaiblissement de la droite, le candidat qui se trouverait en face d'elle rassemblerait beaucoup plus qu'elle au deuxième tour.

Pour qu'elle l'emporte, il faudrait une démobilisation de l'électorat de gauche et de droite au second tour sur le candidat qui l'affronterait et donc une abstention massive. En l'état des forces en présence, cette hypothèse est peu probable.

Alors même si Le Pen peut réaliser un score (trop) important, il y a vraiment peu de probabilités qu'elle soit élue Présidente. Il faut donc prendre avec beaucoup d'esprit critique ceux qui annoncent une probable victoire de Le Pen. Ceux qui font ces annonces en fait, en dépit du bon sens, veulent encore faire le coup du vote utile face au danger de l'extrême-droite. Jusqu'à maintenant nous n'avons pas lu de choses très convaincantes, rationnelles, sur une possible victoire de Le Pen.

Evidemment la colère, le rejet du système, pourrait amener un certain nombre d'électeurs au 2eme tour, si Le Pen y est présente, à s'abstenir. Mais pour que le Pen gagne il faudrait que l'abstention soit énorme. A supposer qu'elle gagne 2 à 3 millions de voix supplémentaires au 2eme tour sur le premier , elle  serait à 12 millions de voix c'est à dire certainement très loin de son adversaire qui lui aurait potentiellement les 28 millions restants. Il faudrait donc que son adversaire subisse une abstention de 16 millions de voix pour que Le Pen puisse l'emporter.

Dans ces conditions si l'extrême-droite a désormais beaucoup de force il semble vraiment peu probable qu'elle gagne les élections présidentielles de 2017.

Quant à ceux qui font des rapprochements avec l'élection de Trump ou encore le Brexit, c'est oublier que les scrutins ne sont pas de même nature, même si il peut y avoir des résultats inattendus au premier tour tenant compte de la diversité présente à gauche notamment.

L'unique façon de combattre le lepénisme est de mettre en oeuvre une politique qui respecte les citoyens, maintienne et développe les services publics et agisse contre la domination des fraudeurs et des spéculateurs sur la société. Une politique qui fasse que le lien entre les élus et le peuple soit solide en exigeant des élus qu'ils accomplissent leurs engagements ou si nécessaire qu'ils soient démis de leur mandat par référendum révocatoire.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog