Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Pour la démocratie et la République sociale, blog du Manifeste "Citoyens en mouvement" blog créé le 10 mai 2006

Macron, la farce du capitalisme social

Il semblerait qu'une partie des militants du PS parmi les plus sociaux-libéraux aient décidé de rejoindre et de soutenir Macron. Valls et les dirigeants socialistes ont de quoi s'inquiéter. Mais pour Macron pas si simple de mobiliser tous les électeurs du PS car son programme "révolutionnaire" ne plaira sans doute pas à des gens qui pensent que La loi doit être plus forte que le contrat à l'inverse de ce qu'a déclaré le banquier dans son meeting.

La proposition de réduction des cotisations sociales pour les patrons n'est pas nouvelle puisqu'il a participé à un gouvernement qui l'a fait et que la situation a empiré, là où il y a du nouveau chez Macron c'est de le faire pour les salariés. L'idée peut paraître séduisante puisque forcément le revenu direct augmentera sur la fiche de paie, mais là où le bât blesse c'est que ce sont moins de cotisations pour la sécurité sociale et les retraites et donc moins de solidarité nationale. Autrement dit la fin de la Sécu !

Résultat : les pauvres auront encore moins de solidarité et les salariés dans leur ensemble devront se tourner vers les assurances privées pour se protéger. Macron est donc un excellent bateleur pour ouvrir le social au grand marché capitaliste dans la droite ligne des idéologues de la commission européenne de Bruxelles. C'est l'idée que chacun doit se débrouiller pour trouver le meilleur contrat puisque la loi ne le fera plus. Et à l'instar de ce qui se passe pour les impôts, ce seront les pauvres et les salariés qui paieront, et les riches qui tireront leur épingle du jeu en plaçant leur argent dans les assurances et les banques pour ramasser les dividendes de la privatisation de la protection sociale;

Donc cette idée de nous exonérer de cotisations sociales, après réflexion , est totalement détestable car elle brise le modèle social français définitivement : c'est la révolution Macron.

S'affirmant en chef politique, hurlant en fin de meeting des ordres sur un ton assez autoritaire à ses fans, il a donné une image anachronique de la politique au moment où beaucoup de citoyens sont extrêmement critiques vis à vis de ce type de comportement, loin en tout cas de l'image d'un futur président de la République.

Nul doute qu'il aura le soutien de certains patrons assez riches y compris membres du Medef et qu'il aura l'argent nécessaire pour sa campagne. Il est bien parti pour les mobiliser en sa faveur, tout comme il aura sans doute le soutien des gens qui pensent que plus les riches sont riches plus il y aura de chance que les pauvres le soient moins. Hélas toute la réalité prouve le contraire.

Le chemin pour parvenir au 2eme tour ne sera pas simple pour lui : il faudrait qu'il rassemble une partie de l'électorat de droite et une autre partie de l'électorat de gauche dans une union sacrée digne d'un ni gauche, ni droite entendu déjà quelque part. Pas sûr que ce discours soit entendu. Le vieux rêve social-démocrate n' a jamais pris en France. Certains semblent oublier qu'en 1789 il y a eu du sang entre la bourgeoisie et les sans culotte, entre les Girondins et les Montagnards, puis plus tard entre les Communards et les Versaillais, entre les pétainistes et a classe ouvrière résistante. On efface pas plus de 2 siècles d'histoire révolutionnaire et surtout pas en clamant "Révolution" !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog